Recherche avancée

La France, mauvais élève de la facturation électronique ?

Exécution des marchés
Publié le 19 juillet 2019 - Mis à jour le 19 juillet 2019
Prospective
La France, mauvais élève de la facturation électronique ?
© Fotolia

En matière de facturation électronique, certaines obligations proviennent de normes supranationales, notamment de l’Union européenne. Faute de transposition ou d’application de ces normes, la Commission européenne met en demeure les États membres mauvais élèves. C’est notamment le cas de la France.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article